Pour le Jeudi saint

Image

Le soir du sabbat, à l’aube d’une nouvelle semaine, Marie la Magdalénienne et l’autre Marie vinrent contempler le tombeau.

Et voici qu’il y eut une grand tremblement de terre, car un ange du Seigneur, descendu du ciel, était venu rouler la pierre de la porte et s’était assis dessus.

D’aspect il était comme un éclair et son vêtement blanc comme neige.

Ceux qui observaient tremblèrent de peur et furent comme morts.

L’ange dit aux femmes : N’ayez pas peur, car je sais que vous cherchez Jésus, qui a été mis en croix !

Il n’est pas là, car il s’est levé, conformément à ce qu’il avait dit. Venez, regardez l’endroit où était couché le Seigneur !

Allez vite dire à ses disciples : Il s’est levé de chez les morts et voici qu’il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez; voilà, je vous ai dit !

Elles sortirent vite du sépulcre avec beaucoup de peur et de joie et coururent faire l’annonce à ses disciples.

Comme elles allaient faire l’annonce à ses disciples, voici que Jésus vint à leur rencontre et dit : Salut ! Elles allèrent s’emparer de ses pieds et se prosternèrent devant lui.

Alors Jésus leur dit : N’ayez pas peur; allez faire cette annonce à mes frères : qu’ils aillent en Galilée et, là, ils me verront.

Pendant qu’elles allaient, voici que quelques-uns de la garde allèrent à la Ville annoncer aux archiprêtres tout ce qui s’était passé.

Ils s’assemblèrent avec les anciens et tinrent conseil, après avoir donné aux soldats des pièces d’argent en nombre suffisant.

Ils dirent : Dites que ses disciples sont venus le voler de nuit, pendant que nous étions couchés.

Si cela arrive aux oreilles du prince, nous le persuaderons et nous ferons en sorte que vous ne soyez pas inquiétés.

Ils prirent les pièces d’argent et firent selon la consigne qu’ils avaient reçue. Cette parole s’est répandue chez les Juifs jusqu’à aujourd’hui.

Les onze disciples allèrent en Galilée, à la montagne que Jésus leur avait désignée.

Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui; mais ils doutèrent.

Jésus alla les voir et leur parla, en disant : Toute autorité m’a été donnée au ciel et sur terre.

Allez faire disciples toutes les nations, immergez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit !

Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé; et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à l’accomplissement de l’éternité. En vérité.

 

(Évangile d’après saint Matthieu 28, traduction de Franck Ferdinand)

 

Publicités

A propos Franck Ferdinand

Poète franckferdinand@free.fr
Cet article, publié dans Religion, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s