Ma traduction de l’Évangile (12)

Image

Six jours après, Jésus emmena Pierre, Jacob et son frère Jean et les fit monter sur une haute montagne, à l’écart.

Il fut transformé devant eux : son visage brilla comme le soleil et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.

Et voici que leur apparurent Moïse et Elie, conversant avec lui.

Pierre répondit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu veux, nous ferons ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie.

Comme il parlait encore, voici qu’un nuage lumineux les recouvrit d’une ombre; et voici qu’une voix sortant du nuage dit : Celui-ci est mon fils bien aimé, auquel je donne mon approbation; écoutez-le !

Les disciples entendirent; ils tombèrent face contre terre et eurent très peur.

Jésus s’approcha, les toucha et dit : Levez-vous et n’ayez pas peur !

Il levèrent les yeux et ne virent rien, si ce n’est Jésus seulement.

Pendant qu’ils descendaient de la montagne,  Jésus leur commanda : Ne parlez de la vision à personne, jusqu’à ce que le Fils de l’homme ne se relève des morts.

Ses disciples lui demandèrent : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Elie doit venir d’abord ?

Jésus leur répondit : Elie vient d’abord et rétablira tout.

Mais je vous dis qu’Elie est déjà venu et ils ne l’ont pas reconnu, mais ils ont fait de lui tout ce qu’ils ont voulu; ainsi de même le Fils de l’homme doit souffrir de leur part.

Alors les disciples comprirent qu’il leur avait parlé de Jean l’Immergeur.

Comme ils allaient vers la foule, un homme s’approcha de lui, à genoux, en disant : Seigneur, prends pitié de mon fils, car il est épileptique et souffre terriblement : il tombe souvent dans le feu et souvent dans l’eau.

Je l’ai amené à tes disciples et ils n’ont pas pu le soigner.

Jésus répondit : Génération incroyante et tordue, jusqu’à quand serai-je avec vous ? Jusqu’à quand vous supporterai-je ? Apportez-le-moi ici.

Jésus adressa des reproches au démon et il sortit de lui : l’enfant fut soigné à l’heure même.

Alors les disciples allèrent voir Jésus et lui dirent à l’écart : Pourquoi nous-mêmes n’avons-nous pas pu le chasser ?

Jésus leur dit : A cause de votre incroyance. Car en vérité je vous dis : si votre croyance est comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : Émigre de là à là; et elle émigrera, et rien ne vous sera impossible.

Ce genre de démon ne sort pas, si ce n’est par la prière et le jeûne.

Comme ils s’en retournaient en Galilée, Jésus leur dit : Le Fils de l’homme doit être livré entre des mains d’hommes.

Ils le tueront et, au troisième jour, il se lèvera. Ils eurent beaucoup de chagrin.

Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui percevaient la taxe de deux drachmes allèrent voir Pierre et dirent : Votre maître ne paye pas les deux drachmes ?

Il dit : Si. Quand ils furent entrés dans la maison, Jésus le devança, en disant : Qu’est-ce qu’il te semble, Simon ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou le cens ? De leurs fils ou des autres ?

Pierre lui dit : Des autres. Jésus lui dit : Eh ! bien donc, les fils sont exemptés.

Afin de ne pas les faire trébucher, pars à la mer et jette un hameçon : prends le premier poisson qui remontera; en lui ouvrant la bouche, tu trouveras un statère : prends-le et donne-leur pour toi et pour moi.

 

(Évangile d’après saint Matthieu 17, traduction de Franck Ferdinand)

Publicités

A propos Franck Ferdinand

Poète franckferdinand@free.fr
Cet article, publié dans Religion, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s