Ma traduction de l’Évangile (9)

Image

A cette occasion, le tétrarque Hérode entendit parler de Jésus.

Il dit à ses enfants : Cet homme est Jean l’Immergeur : il s’est levé de chez les morts; c’est la raison pour laquelle les miracles se produisent en lui.

En effet, Hérode s’était emparé de Jean, l’avait attaché et mis en prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe.

Car Jean lui avait dit : Il n’est pas permis qu’elle soit à toi.

Quoiqu’il eût voulu le tuer, il avait eu peur de la foule, car elle le considérait comme un prophète.

Pour l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade avait dansé en public et avait plu à Hérode.

C’est pourquoi il lui avait fait le serment de lui donner ce qu’elle demanderait.

Poussée par sa mère, elle lui avait dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean l’Immergeur.

Le roi eut du chagrin mais, à cause du serment et des convives, il ordonna qu’on la donne.

Il envoya décapiter Jean dans la prison.

On apporta sa tête sur un plat et on la donna à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère.

Les disciples de Jean allèrent prendre le corps, le mirent au tombeau et allèrent annoncer la nouvelle à Jésus.

Entendant cela, Jésus partit de là dans un bateau en direction d’un endroit désert, à l’écart; mais la foule entendit parler de cela et le suivit à pied, à l’écart des villes.

Jésus descendit du bateau et vit une foule nombreuse; il fut pris aux tripes à leur sujet et soigna les malades.

Le soir venu, ses disciples vinrent le voir, en disant : L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée : renvoie-les afin qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture !

Jésus leur dit : Il n’ont pas besoin de s’en aller; donnez-leur vous-mêmes à manger !

Ils lui disent : Nous n’avons ici rien d’autre que cinq pains et deux poissons.

Il leur dit : Apportez-les-moi ici.

Il ordonna à la foule de s’asseoir sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, regarda au ciel, et dit des bénédictions; il rompit les pains et les donna à ses disciples, qui les donnèrent à la foule.

Tous mangèrent et furent rassasiés; on emporta les morceaux en surplus, soit douze corbeilles pleines.

Il y avait à manger environ cinq mille hommes, sans compter femmes et enfants.

Aussitôt, Jésus obligea les disciples à monter dans le bateau et à aller avant lui sur l’autre rive, jusqu’à ce qu’il ait renvoyé la foule.

Jésus renvoya la foule et monta sur la montagne pour prier à l’écart; le soir venu, il y était seul.

Le bateau était déjà au milieu de la mer, souffrant des vagues, car le vent était contraire.

A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.

Le voyant marcher sur la mer, les disciples furent troublés et dirent : C’est un fantôme ! Et ils vociférèrent de peur.

Aussitôt Jésus leur dit : Ayez confiance : c’est moi; n’ayez pas peur !

Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne-moi d’aller vers toi sur les eaux !

Il lui dit : Viens ! Pierre descendit du bateau et marcha sur les eaux, allant vers Jésus.

Mais voyant que le vent était fort, il prit peur et, comme il commençait à être englouti, il vociféra : Seigneur, sauve-moi !

Aussitôt Jésus tendit la main et le souleva en lui disant : Homme qui ne crois pas beaucoup, pourquoi as-tu douté ?

Comme ils montaient dans le bateau, le vent se calma.

Ceux qui étaient dans le bateau se prosternèrent devant lui en disant : Véritablement, tu es Fils de Dieu.

Après la traversée, ils allèrent à la terre de Génésareth.

Les hommes de cet endroit le reconnurent et firent annoncer la nouvelle dans tous les alentours; on lui amena tous ceux qui allaient mal.

Ils lui demandèrent seulement de pouvoir toucher le bord de son manteau et tous ceux qui le touchèrent furent sauvés.

 

(Évangile d’après saint Matthieu 14, traduction de Franck Ferdinand)

Publicités

A propos Franck Ferdinand

Poète franckferdinand@free.fr
Cet article, publié dans Religion, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s