Retour vers le futur

jean-marie-le-penJean-Marie Le Pen ne s’est pas contenté de dire tout haut ce que d’autres pensaient tout bas. Il a aussi su, à l’occasion, faire preuve d’une parfaite clairvoyance quant aux conséquences de certains grands choix qui s’offraient à notre nation.

Jean-Marie Le Pen interrogé par Françoise Laborde

Ici, à 3’15, ce qu’il dit de la crise actuelle est d’une lucidité frappante. L’interview date de 2002.

(Ah ! au fait, si quelqu’un sait comment afficher la vidéo mieux que je ne l’ai fait, qu’il me l’explique.)

Publicités

A propos Franck Ferdinand

Poète franckferdinand@free.fr
Vidéo | Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Retour vers le futur

  1. pharamond dit :

    Il faut passer la souris sur l’écran de la vidéo, vous verrez apparaître une icone exporter. Ici c’est , cliquez dessus et il vous sera indiqué comment intégrer la vidéo dans votre texte. Avec YouTube c’est différent, il faut aller sur « partager » puis « intégrer » et copier le code puis le mettre dans votre texte en HTML
    Au fait, c’est FrançoisE Laborde.

  2. Ca ne marche pas, enfin bon, quand c’est moi en tout cas. Mais merci quand même, et aussi pour la coquille, vous êtes un ange pour moi, Pharamond.

  3. pharamond dit :

    Je ne connais pas les blogs WordPress mais normalement il y a un onglet HTLM au niveau du traitement de texte, il faut y insérer le code dans le texte écrit et normalement cela fait apparaître l’écran vidéo dans la note publiée.

  4. J’arrive à le faire avec YouTube mais pas avec l’INA. Sûrement parce que leurs vidéos sont à vendre. Elles doivent être protégées d’une façon ou d’une autre.

  5. Agg dit :

    Ce qu’il y a de touchant chez Le Pen, c’est sa naïveté. Dans cette entrevue de 2002, on sent bien qu’il croit sincèrement en la possibilité d’un sursaut du « peuple français », après l’échec patent de décennies de politique « UMPS ». Eh bien non, le « peuple français » infligera un nouveau camouflet au vieux chef quelques jours plus tard, sans doute trop « content », comme le dira l’intéressé, de l’état du pays et de l’efficacité de ses dirigeants.

  6. Cette naïveté, on peut l’appeler l’espoir. Et vous savez bien ce qu’on dit de l’espoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s