Allocution de François Hollande à l’occasion du passage à l’heure d’hiver

hollande

Mes chers compatriotes,

Le récent changement d’heure a suscité, et je le comprends parfaitement, des perturbations dans le sommeil des gens, notamment les personnes âgées et les enfants. J’ai entendu leurs protestations et leur colère. Car la France est un pays de liberté et de droits ; c’est le fondement même de notre république.

Sur ce dossier, j’ai décidé de me montrer ferme –car c’est nécessaire- et en même temps humain –car c’est ce qui fonde notre pacte républicain. C’est pourquoi j’ai demandé au Gouvernement de diligenter une enquête sur les troubles du rythme biologique observés chez nos concitoyens.

Le rapport vient de m’être remis par le ministre de la Santé. Ses conclusions sont claires : le changement d’heure procure à la Nation de substantielles économies sur notre facture énergétique ; mais l’enquête indique aussi que cette modification diminue la quantité de lait produite par les vaches allaitantes et rend irritables et grognons nos compatriotes les plus fragiles : c’est là une infraction grave à ce qu’on peut penser être la possibilité d’un vivre-ensemble serein et solidaire.

En conséquence, j’ai pris deux décisions.

D’abord, l’heure d’hiver sera maintenue. Car les valeurs de la République, c’est le respect de la loi. Elle doit être appliquée avec fermeté et constance.

Mais les valeurs de la république, c’est aussi l’humanité. C’est pourquoi, pour les personnes âgées de plus de 65 ans, les enfants de moins de six ans trois-quarts, les personnes handicapées présentant un taux d’invalidité supérieur à 65% et les agriculteurs qui en auront fait la demande auprès de la Commission nationale qui sera mise en place par le ministre de l’Agriculture dans les meilleurs délais, désormais, et exclusivement les jours impairs, à 2 heures du matin, il sera 2h22.

Pour les autres et dans tous les autres cas, la loi continuera d’être appliquée sans changement.

La France, je l’ai dit, c’est la République. La République c’est la fermeté dans l’application de la loi. Mais je veille à chaque occasion à ce que nos règles puissent être interprétées dans le sens de la générosité et de la compréhension des difficultés particulières de chacun. Désormais il n’y a plus de doute sur ma volonté de faire appliquer la loi dans l’apaisement et le dialogue.

Je vous remercie.

Publicités

A propos Franck Ferdinand

Poète franckferdinand@free.fr
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s